Cú Chulainn, majestueux en force et en magie


< retour au Glossaire Celtique

COUP DE COEUR du Grand Cercle : savourez cette sublime illustration signée Ronan Seure Le Bihan, Cú Chulainn majestueux en force et en magie !

 
 » CUCHULAINN, dans la mythologie irlandaise , était le guerrier et champion de l’Ulster. Son nom signifie « Chien de Culann », bien qu’on l’appelât souvent le Chien d’Ulster. Cuchulainn était l’Achille irlandais, un combattant exceptionnel dont les colères valurent bien des tourments , à lui et à son entourage. C’est la colère qui lui fit tuer son fils CONLAI, alors que le jeune garçon, quittant la Terre des Ombres, parcourait l’Ulster. Ce guerrier de quinze ans était le fils de la princesse guerrière AOIFA. Ni le fils ni le père ne daignèrent décliner leur identité et ils s’affrontèrent dans un cruel combat. Il était déjà trop tard lorsque Cuchulainn vit l’anneau d’or au doigt de Conlai , révélant ainsi son identité.

La mère du héros était DECHTIRE, fille du druide CATHBAD, conseiller auprès du roi CONCHOBHAR MAC NESSA. Ce même Cathbad prédit que Cuchulainn deviendrait un grand guerrier mais qu’il mourrait jeune. Peu après son mariage avec SUALTAM MAC ROTH, le frère de FERGUS MAC ROTH, Dechtire s’enfuit dans l’autre monde avec cinquante femmes, prenant l’apparence d’oiseaux. C’est après avoir avalé une mouche au cours du festin des noces qu’elle avait rêve du dieu soleil LUGH, qui lui avait ordonné d’entreprendre ce voyage. Cathbad rassura son gendre en lui disant que Dechtire rendait visite à ses parents de l’autre monde, puisque sa mère était la fille du dieu AENGUS. En réalité, Lugh la garda auprès de lui pendant trois ans

Dechtire et ses compagnes finirent par rentrer à Emain Macha, la forteresse des rois d’Ulster, sous la forme d’oiseaux. Elle était enceinte de Lugh, mais Sualtam Mac Roth fut si content de retrouver son épouse que lorsque l’enfant naquit, il l’accueillit comme son propre fils, que l’on appela Setanta.

Setanta apprit vite à se battre, mais on ne prit conscience de sa force et de son courage que lorsqu’il tua à mains nues un chien féroce. Un soir, il se présenta à une heure tardive à la porte d’une maison où le forgeron CULANN recevait le roi Conchobhar Mac Nessa. Le jeune héros fut attaqué par le chien de garde et, pour sauver sa vie, il écrasa la tête de l’animal contre la porte. L’hôte ayant perdu ainsi un fidèle gardien, Setanta offrit de prendre sa place jusqu’a ce qu’on lui trouva un remplaçant. Culann remercia le jeune guerrier mais déclina son offre. On décida que Setanta serait dorénavant appelé Cuchulainn (le « Chien de Culann»).

Bien que Cathbad eût averti que quiconque se battait pour la première fois à une date donnée ne vivrait pas longtemps, Cuchulainn ne put résister à l’envie d’affronter les ennemis du royaume. Il prit les armes contre trois guerriers , à moitié divins, nommés Foill, Fannell et Tuachell et contre leurs partisans, qu’il tua tous. C’est lors de ce combat qu’il offrit pour la première fois le terrible spectacle de sa fureur guerrière. Son corps trembla violemment. Ses talons et ses mollets se retournèrent pour apparaître de face. Un oeil s’enfonça dans son crâne tandis que l’ autre s’avança, énorme et rouge, sur sa joue. Ses mâchoires s’élargirent jusqu’à pouvoir contenir la tête d’un homme. Ses cheveux se hérissèrent comme de l’aubépine et à l’extrémité de chacun d’eux une goutte de sang apparut. Enfin, du sommet de son crâne s’éleva une colonne de sang noir et épais tel le mât d’un navire. Rentrant à Emain Macha sur son char, « orné des têtes sanglantes de ses ennemis » et toujours en proie à sa fureur guerrière, Cuchulainn était sur le point de s’attaquer aux défenseurs de la forteresse, réclamant un nouveau combat. Ce n’est qu’en usant d’un stratagème que Mughain, la reine d’Ulster, put l’arrêter. Elle sortit d’Emain Macha avec cent cinquante femmes nues portant trois cuves d’eau froide. Stupéfait et embarrassé, Cuchulainn se retrouva bientôt immergé dans les cuves. La première explosa, la seconde bouillonna tandis que la dernière se limita à être très chaude. Ce n’est qu’à ce prix que l’on réussit à calmer le jeune héros après son premier combat sanglant.

Lorsque, dans son quotidien, il revenait à une humeur plus calme, il était fort apprécié des femmes. Il tomba amoureux d’EMER, la fille de Forgall, un chef très rusé dont le château était situé près de Dublin. Cuchulainn lui demanda la main d’Emer mais Forgall, contre cette union, lui fit comprendre qu’il devait encore affermir sa réputation de guerrier et lui conseilla de suivre un apprentissage auprès de Domhall, le champion écossais. Celui-ci lui dit que la meilleure personne qui put le former à l’art de la guerre était SCATHACH, une princesse guerrière de la Terre des Ombres. Il se rendit dans ce pays et servit Scathach. C’est elle qui enseigna au jeune héros le saut qu’il faisait pendant les batailles. Pendant un an et un jour, Scathach initia Cuchulainn qui devint l’amant de sa fille, UATHACH. Scathach semblait craindre pour la vie de Cuchulainn et lui déconseilla, sans succès, de défier sa sœur Aoifa. Mais le héros triompha de celle-ci par la ruse. Plus tard, elle devint sa maîtresse et de leur union naquit Conlai. Cuchulainn revint enfin chez Forgall pour réclamer la main d’Emer, mais il dut affronter Forgall et ses guerriers, qui mourut en voulant échapper au héros.

Proclamé champion d’Irlande à la suite d’une compétition où il risqua sa tête, Cuchulainn devint invincible au combat singulier, ce qui devait lui servir au cours de sa dernière campagne lorsqu’il s’opposa seul à l’invasion de l’Ulster par la reine MEDB du Connacht et son armée. Un célèbre Taureau Brun que l’on gardait à Cuailgne fut à l’origine de ce vol de bétail. Toutefois, le roi Conchobhar Mac Nessa contribua aussi par sa tyrannie, au ralliement de forces rebelles, d’Ulster et d’autres régions d’Irlande, au côté de la reine Medb. Une prophétie avait prédit à la reine que « le cramoisi et le rouge » planeraient sur son armée en raison des prouesses de Cuchulainn, mais elle était résolue à envahir le pays. Elle disposait en outre de trois avantages. Premièrement, l’illustre héros s’était fait des ennemis en la famille de CALATIN, dont les trois filles étaient des sorcières. Juste avant sa dernière bataille en compagnie de son cocher LAEG, elles lui atrophia une épaule et une main. Deuxièmement, Medb attaqua alors que les héros d’Ulster étaient immobilisés à la suite d’une malédiction de MACHA qui les empêcha de combattre pendant cinq jours et cinq nuits. Enfin, Cuchulainn avait perdu le soutien de MORRIGANE, après avoir repousse ses avances. Il parvint cependant à ralentir à lui seul l’armée de la reine Medb, grâce à une tactique intelligente et des attaques éclairs, jusqu’à ce que les effets de la malédiction de Macha finissent par se dissiper et que les guerriers pussent rejoindre Sualtam Mac Roth. Mais ils arrivèrent trop tard pour sauver Cuchulainn. Pressé de tout côté par ses ennemis, le champion fut défait malgré l’aide de son père, le dieu soleil Lugh. Laeg, son compagnon, fut abattu par une lance et Cuchulainn reçut une blessure au ventre que même Lugh ne parvint pas à soigner. Finalement, il s’attacha à un rocher afin de rester debout et combattre jusqu’à son dernier souffle.

Dès qu’il mourut, Morrigane, prenant la forme d’une corneille, se posa sur son épaule et ses ennemis lui tranchèrent la tête et la main droite, abandonnant son corps aux charognards. Conall, son frère de lait, réussit à retrouver les morceaux manquants et l’Ulster pleura son champion. La gloire de Cuchulainn fut si immense que ses exploits influencèrent les légendes arthuriennes de la Grande-Bretagne et de la France.  »

 

Source :Mythologie Celtique, Arthur Cotterel

Blog officiel de l’artiste ici : http://mirlikovir.oghme.com/
En savoir plus sur Cú Chulainn : http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%BAchulainn

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s