Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne, numérisé


Image

Voici une petite merveille,  les historiens de l’art considèrent les Grandes Heures d’Anne de Bretagne comme l’un des livres d’heures les plus exceptionnels qui existent.

Nous vous invitons  aujourd’hui, à le découvrir  dans sa globalité, car il est maintenant numérisé et disponible sur le site de Gallica.

> cliquez ici pour feuilleter le manuscrit

Voici sans aucun doute l’un des  chefs d’œuvre de la peinture française, meme s’il s’agit  d’un manuscrit, mais pas n’importe lequel puisque destiné à Anne de Bretagne, qui  fut reine de France.

 » Ce codex renferme de véritables peintures entre ses feuilles, en lieu et place des miniatures habituelles dans ce type de livres. Jean Bourdichon a peint presque cinquante scènes à pleine page, encadrées d’or sur le fond du parchemin teint de noir. Ces miniatures sont comparables à des peintures sur bois ou sur toile non seulement par leurs dimensions, mais aussi à cause de leurs premiers plans, de l’usage de la perspective, de la technique picturale et du réalisme des portraits … »
Image

 » A découvrir de trés belles scènes nocturnes, les plus impressionnantes qui aient été  peintes dans un livre d’heures.  Les lumières , les atmosphères, les fonds sombres rappellent parfois  Léonard de Vinci. Des jeux de lumières et d’ombres sont exceptionnels, des lampes et des torches guident souvent le regard du spectateur pour qu’il ne perde aucun détail des scènes…

Bourdichon souligne l’intrigante luminosité de ses couleurs en appliquant de délicats coups de pinceaux de dorure pour mettre en exergue les vêtements, les armures, les cheveux, les ailes des anges …  »

Image

 » Il faut aussi souligner l’étonnante originalité du calendrier qui ne se limite pas à de petites scènes marginales, mais qui comprend des peintures à pleine page interrompues par le texte encadré sur lequel se situe le signe zodiacal de chaque mois. Ce procédé ne semble pas avoir été utilisé dans la miniature française avant Jean Bourdichon, à l’exception de deux manuscrits. »

Image

 » L’incomparable herbier qui apparaît entre les marges des pages de texte fait de ce manuscrit un livre d’heures surprenant. Les marges de ce codex révèlent un vrai traité de botanique qui comprend plus de 330 plantes, avec leur dénomination scientifique en latin, dans la partie supérieure de l’image, et leur nom populaire en français, dans la partie inférieure. Cet authentique herbier est de surcroît peuplé d’insectes et de petits animaux qui, avec leurs couleurs vives, accentuent la beauté et l’originalité de chaque miniature. Il s’agit en définitive de deux codex en un : un livre spirituel pour le recueillement et la prière et une encyclopédie naturelle, un livre d’heures et un traité de botanique.  »

Le maître Bourdichon a été peintre de cour de Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier, et ses peintures ont constitué un clair progrès du Gothique vers le style Renaissance.

Après la mort de la Duchesse de Bretagne en 1514, ses Grandes Heures ont captivé Louis XIV, qui les a transférées au cabinet des Curiosités du palais de Versailles. Leur beauté a conquis par la suite Napoléon III, qui les a fait exposer au Musée des Souverains du Louvre, entre 1852 et 1872. C’est aujourd’hui l’un des joyaux les plus précieux de la Bibliothèque nationale de France.

(Source : Ouvrage disponible sous reproduction / Plus d’info sur le site http://www.moleiro.com)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s