Rhiannon

< Retour au Glossaire Celtique

Rhiannon Alan Lee

Rhiannon est dans la Mythologie Galloise, la fille de Hereydd et la malheureuse épouse de PWYLL, un seigneur de DYFED. Tous les malheurs de Rhiannon viennent de ce qu’elle avait repoussé GWAWL, l’homme à qui elle avait été promise. De colère, son père avait lancé une malediction sur la famille de PWYLL. A cause de ce sort, Rhiannon souffrit des années de stérélité et aprés la naissance de son fils, elle fut injustement accusé de l’avoir mangé. Même lorsque le garçon qu’elle appela PRYDERI (Souci) fut revenu et eut grandi, la malédiction continua de la poursuivre. Pendant un temps, elle fut, avec PRYDERI changée en âne. Cependant, Rhiannon possédait des pouvoirs magiques : en effet, le chant de ses oiseaux pouvait réveiller les morts en endormir les vivants.

Rhiannon est un personnage singulier de la mythologie galloise. Elle supporta l’injustice et ses souffrances avec une patience remarquable. Mais sa vraie nature est , selon toute vraissemblance, en rapport avec les chevaux. Lorsque PWYLL la vit pour la première fois, elle chevauchait  » un grand et beau cheval blanc  » , vêtue de brocard de soie et d’or « . Son fils volé fut retrouvé dans une écurie, et sa punition pour l’avoir perdu était de servir  de bête de somme aux visiteurs qui se rendaient au chateau de son époux. Il est tentant de la rapprocher de la déesse EPONA, l’une des rares divinités celtiques que les Romains aient jamais adorées.

Source : La Mythologie Celtique , Arthur COTTEREL.

Illustration : Alan Lee

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s